Cancer et fertilité

Introduction

Certains traitements du cancer, notamment les cancers gynécologiques, peuvent induire une baisse de la fertilité, voire une stérilité. Il peut être envisagé, dans certains cas, une prise en charge spécifique de préservation de la fertilité.

Le Réseau Régional de Cancérologie ONCO LR a mis en place, en lien avec l'ARS LR, une démarche "Cancer et Fertilité" avec les Centres clinico-biologiques agréés et membres du réseau régional.

 

Etat des lieux

Grâce à l’Institut national du cancer, à l’Agence de la biomédecine et à la collaboration des professionnels concernés, cette démarche a pour objectif de sensibiliser les professionnels de santé du domaine de la cancérologie et de la médecine de la reproduction aux dernières avancées en matière de préservation de la fertilité.

>> Télécharger ICI (.pdf)

 

Contexte et règlementation

Loi Ethique et Biomédecine

>> En savoir plus

Arrêté du 3/8/2010 relatif aux règles de bonnes pratiques cliniques et biologiques d'assistance médicale à la procréation

Extrait de l'Article 1-III-4.1. Information et consentement du patient : ""Toute personne devant subir un traitement présentant un risque d'altération de sa fertilité a accès aux informations concernant les possibilités de conservation de gamètes ou de tissu germinal. Lorsque la conservation est réalisée dans le contexte d'une pathologie mettant en jeu le pronostic vital, le patient reçoit une information spécifique et ciblée. Le patient, le titulaire de l'autorité parentale s'il s'agit d'un mineur ou le tuteur si la personne est placée sous tutelle donne par écrit son consentement"."  >> En savoir plus

Plan Cancer 2014-2019

Extrait de l'article 8.1. Assurer l’accès à la préservation de la fertilité : "L’accès à la préservation de la fertilité est garanti par les lois de bioéthique qui prévoient que « toute personne dont la prise en charge médicale est susceptible d’altérer la fertilité (…) peut bénéficier du recueil et de la conservation (…) en vue de la préservation et de la restauration de sa fertilité ». Il est également encadré par le dispositif d’autorisation des établissements de santé pour le traitement des cancers et par les critères d’agrément spécifiques pour la prise en charge des
patients de moins de 18 ans."  >> En savoir plus

 

Offre de soins pour la préservation de la fertilité en Languedoc Roussillon

Deux sites sont autorisés par l'Agence Régionale de Santé (ARS) Languedoc Roussillon pour l'activité de préservation de la fertilité qui concerne des patients atteints de pathologies comme le cancer :

- Parcours de patients au CHU de Montpellier :

Schéma de la prise en charge de la préservation de la fertilité au CHU de Montpellier :
>> En savoir plus

Notre objectif est de pouvoir offrir aux patientes atteintes de cancer en âge de procréer ou ayant un projet parental, des possibilités d'accès à la préservation de la fertilité avant un traitement oncologique potentiellement stérilisant, et ce dans des délais compatibles avec la prise en charge oncologique (contexte de « semi-urgence »), par une équipe pluridisciplinaire dédiée.

Dans ce cadre, une plateforme régionale de la préservation de la fertilité a été mise en place :

Hôpital Arnaud de Villeneuve
371 avenue du Doyen Gaston Giraud
34295 MONTPELLIER Cedex 5

Coordonnées :
Médecine de la reproduction : Tél. : 04 67 66 64 81 / Fax : 04 67 33 70 14
CECOS : Tél. : 04 67 33 62 99 / Fax : 04 67 33 59 49
Biologie de la reproduction : Tél. : 04 67 33 64 04 / Fax : 04 67 33 62 90

- des consultations hebdomadaires cliniques et biologiques dédiées à la préservation de la fertilité;
- une équipe multidisciplinaire: biologistes de la reproduction, gynécologues, chirurgiens, psychologues, sages-femmes en concertation avec l'équipe d'oncologie;
- Fiche de renseignement à remplir par le médecin oncologue référent et à adresser avant la consultation par fax.    >> Télécharger la fiche (.pdf)

  >> Télécharger la fiche - cancer du sein (.pdf)

- Parcours de patients à Perpignan : Tél. 04 68 54 45 43

 

Préservation de la fertilité

Lorsqu'il existe une indication de préservation, on peut faire appel à différentes techniques. Le choix de la méthode la plus appropriée revient à l'équipe de préservation, en concertation avec le cancérologue (médecin ou chirurgien) qui donne les informations nécessaires sur la situation "oncologique" du patient (pathologie, urgence et type du traitement prévu). Il faut toutefois être bien conscient que la mise en oeuvre d'une de ces méthodes ne sera pas forcément synonyme de résultat en terme de grossesse.

- Le Référentiel AFSOS "Cancers & fertilité" >> Téléchargez ICI

- Les techniques de préservation de la fertilité (dossier Inserm) >> En savoir plus

 

DU Preservation Fertilité - Semaine du 25 au 29 avril 2017

Objet : Les techniques médicales, chirurgicales et biologiques permettent aujourd'hui de proposer aux patients hommes et femmes dont la fertilité est menacée de la préserver pour pouvoir l'exercer quand cela devient possible du point de vue médical ou du point de vue social.

Le plan cancer 2015 et les recommandations des sociétés savantes font une obligation de bonne pratique clinique d'examiner en RCP et avec les patients concernés les possibilités de préservation de la fertilité. Il s'agit donc d'un champ très vaste qui nécessite une mise à jour des connaissances et une formation spécifique en complément des compétences que le praticien a dans son domaine d'exercice habituel. Les besoins sont importants, notamment parmi les cancérologues, les hématologues, mais aussi les pédiatres ainsi que les gynécologues et les chirurgiens et, plus généralement, toutes les disciplines médicales qui sont amenées à traiter des patients dont la fertilité peut être menacée.

Public concerné :

- Le DU s'adresse avant tout aux médecins qui sont amenés à prendre en charge des patients, hommes ou femmes, pour des pathologies qui peuvent affecter leur fécondité ultérieure, ou qui sont amenés à utiliser des moyens thérapeutiques qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur la fertilité : le nombre de spécialités médicales concernées est très élevé : DES ou DESC de cancérologie, oncologie médicale, radiothérapie, hématologie, pédiatrie, génétique médicale....

- Le DU s'adresse aussi aux médecins gynécologues-obstétriciens, gynécologues médicaux, endocrinologues, urologues, ou biologistes des CECOS ou des laboratoires d'AMP, qui sont amenés à participer à des RCP où sont discutés les prises en charge des patients dont la fertilité est menacée par la maladie ou le traitement.

- Le DU peut aussi satisfaire les besoins de formation du personnel paramédical impliqué dans la prise en charge des patients dont la fertilité est potentiellement menacée : infirmière d'annonce, psychologue,sages-femmes....

 

Liens utiles